Google continue sa traque des sites web trop peu “mobile friendly”

Les mobiles prennent de plus en plus d’importance dans la consultation du WEB. Et vous votre site est-il prêt pour cette évolution ?

Google annonce de nouvelles règles autour de ses résultats sur mobile : les sites qui affichent une simple page invitant l’utilisateur à télécharger l’application pour accéder au contenu seront pénalisés par le moteur de recherche à compter du 1er novembre.

mobile friendly

La bonne pratique recommandée par Google : une bannière en haut de page qui propose le téléchargement de l’application sans bloquer l’accès au contenu web.

Le Mobilegeddon passé, Google continue d’accentuer son effort afin d’améliorer la qualité de ses résultats de recherche. La firme de Mountain View annonce via son blog que l’algorithme de recherche de son moteur sanctionnera les sites qui redirigent l’utilisateur vers une page afin de les pousser à télécharger l’application dédiée plutôt que de les laisser accéder au contenu recherché dans un format web. Google explique vouloir ainsi améliorer l’expérience utilisateur des internautes qui recherchent un contenu via son moteur de recherche.

Lire l’article complet…

 

Source : ZDNet

Le lecteur Flash a révolutionné le web. Faut-il désormais l’enterrer ?

Vos sites sont-ils prêts à la mort annoncée de Flash ?

Le héros de comic The Flash

Ce petit logiciel fait faire un immense pas au web en permettant la lecture de vidéos. Seulement, c’est désormais un nid à failles de sécurité.

“Il est temps pour Adobe d’annoncer la date de fin de vie pour Flash et de demander aux navigateurs de préparer l’arrêt le même jour.” Alex Stamos, directeur de la sécurité chez Facebook, n’y va pas avec le dos de la cuillère : le plugin Flash doit mourir. Et il n’est pas le seul à appeler à cette euthanasie.

Retour en arrière. En 1996, la société américaine Macromedia lance le logiciel Flash, permettant de créer des animations et de les publier sur internet. Rapidement, l’outil est adopté par les navigateurs pour permettre de visionner des vidéos sur le web. La Toile, immobile, faite de textes et d’images, prend vie. Le logiciel a été racheté par le géant Adobe. A partir des années 2000, le “plugin Flash” est devenu indispensable et omniprésent, pour profiter de YouTube et consorts. C’est là que les ennuis ont commencé.

Lire l’article complet…

 

Source : L'OBS Tech

E-commerce : 4 astuces pour bien préparer son site Web aux soldes d’été !

La gestion d’un site de e-commerce ne s’improvise pas. Rien de plus catastrophique qu’un site qui “plante” en pleine opération de vente. Et vous, êtes vous prêt ?

 

Les soldes d’été débutent ce mercredi 24 juin pour se terminer le 4 août prochain. Cette période est incontournable pour chaque e-commerçant, les soldes représentant une part importante du chiffre d’affaires annuel.

L’e-commerce est un secteur très attractif pour les jeunes entrepreneurs qui souhaitent se lancer. L’envie d’attirer de nombreux clients au moment des soldes afin de bénéficier d’une hausse des fréquentations sur le site engendrant ainsi une hausse du chiffre d’affaire de la start-up met des étoiles dans leurs yeux.

Mais attention, la promesse d’un chiffre de ventes élevé s’évanouira totalement en cas d’indisponibilité du site Web ou d’affichage trop long des pages ou encore de liens n’aboutissant pas. Pour de nombreuses start-ups, les problèmes techniques et les interruptions se produisant pendant cette période peuvent aboutir à une perte de clients et de prospects, voire un chiffre d’affaire négatif, ce qui n’est pas envisageable lorsqu’il s’agit d’une jeune entreprise. Elles doivent s’assurer que leur site Web est « prêt pour les soldes d’été » et voici quatre astuces pour les y aider :

1.    Initier une surveillance en prévention

2.    Surveiller les données étroitement liées à l’expérience client

3.    Dégager de l’espace disque

4.    Peaufiner les détails !

Lire l’article complet…

Source : Le Journal du Net

Quelle police de caractères crédibilise le plus vos messages ?

En 2012, l’auteur et cinéaste américain Errol Morris réalisa une expérience non-scientifique à ce sujet sur le site web du New York Times en proposant un quizz aux internautes.

En fait, l’objectif du questionnaire était de jauger les réponses des participants à un passage présenté en six polices différentes : Baskerville, Georgia, Computer Modern, Helvetica, Comic Sans et Trebuchet, soit trois serif et trois sans serif (c’est-à-dire avec ou sans empattement).

Ainsi que le raconta Morris dans son mémoire “Hear All Ye People; Harken, O Earth, la conclusion de cette expérience fut très claire : les gens sont beaucoup plus enclins à croire une information présentée dans la police Baskerville (voir ci-dessous).

(CC) Paul Hunt

Qu’est-ce qui rend cette police plus crédible que les autres ? Selon David Dunning, professeur au sein de l’Université de Cornell, c’est son aspect formel et sérieux.

Certains comparent les polices de caractère dans la communication écrite aux voix dans la communication orale. De même que chaque voix a son propre timbre qui génère une perception spécifique, chaque police se distingue des autres par l’impression qu’elle fait naître.

 

 

Source : Superception - Toute vérité n'est que perception - Truth Is Just Perception

Réseautage: Sur le web, votre citoyenneté est multiple

 

Il peut être intéressant parfois de savoir où sont hébergées les données que vous consultez ou même que vous stockez. En effet, la législation et la confidentialité des données peut dépendre de leur localisation…

 

 

L’artiste britannique James Bridle a imaginé Citizen Ex, une extension pour navigateur, qui permet de définir votre citoyenneté numérique.

Ce jeudi, selon Citizen Ex, je suis à 74% Américaine, à 18% Suisse, à 4% Suédoise, à 3% Allemande, et à 1% Irlandaise.

Imaginée par l’artiste James Bridle, cette extension pour navigateur permet de définir la citoyenneté algorithmique.

Lire la suite…

 

Source : 24heures.ch

Quasi la moitié des sites web belges contrôlés enfreignaient la législation sur les garanties – Data News.be

Mentions LégalesRespecter la législation et afficher les informations légales fait aussi partie de la conception de votre site internet. Êtes-vous à jour ?

Chez 27 des 59 sites web belges qui vendent des produits électroniques et qui ont été contrôlés fin de l’année dernière par l’inspection économique, des infractions à la législation en matière de garantie ont été observées. Voilà ce que communique le service public fédéral Economie.

Cette opération de contrôle s’inscrivait dans l’Internet Sweep Day annuel des pays membres de l’UE. Dans toute l’Europe, l’on a contrôlé pas moins de 437 sites web pour savoir s’ils appliquaient correctement la garantie légale et commerciale. En outre, l’on a vérifié également si ces sites web mentionnaient une adresse e-mail, où les clients pouvaient poster des questions ou des plaintes, et/ou si les conditions de vente étaient clairement indiquées.

Lire la suite…

Source : Data News.be

Internet : plus d’un Français sur deux se connecte chaque mois à l’Internet mobile

 

Cela se confirme chaque jour… Si votre site Internet n’est pas conçu pour les mobiles, vous vous privez d’une bonne partie des visiteurs potentiels !

Aujourd’hui, plus d’un Français sur deux (56,8%) se connecte chaque mois à l’Internet mobile, d’après les données de Médiamétrie. Cela représente 31,1 millions de mobinautes au 1er trimestre 2015, soit 3,4 millions de plus qu’il y a un an.

Lire la suite…

 

Source : Boursier.com

UX contre UI : quand une lettre fait toute la différence

Et vous, comment est l’expérience utilisateur de votre site internet ?

Les débats sur « l’expérience utilisateur » ne manquent pas de nos jours. Mais de quoi parle-t-on exactement ? Souvent, j’entame une discussion sur l’UX, l’expérience utilisateur, pour me rendre compte que mes interlocuteurs parlent plutôt d’UI, d’interface utilisateur. Les deux sont liés, les deux sont importants, mais ils décrivent des réalités bien distinctes.

Lire la suite…

 

Source : Clubic Pro

Sur smartphones et tablettes, Google favorisera les sites pensés pour un usage mobile

Les Smartphones et tablettes sont de plus en plus présent dans notre quotidien. Pas étonnant donc que de plus en plus d’entre nous les utilise pour surfer sur le Net.

Il semble donc que les moteurs de recherche s’adaptent à cette nouvelle approche.

Clubic nous explique ici comment Google va modifier son fonctionnement et favoriser les sites compatibles mobile (responsive). Le vôtre est-il prêt pour cette révolution ?

Google s’apprête à modifier les critères de référencement au sein du moteur de recherche afin de favoriser les sites Internet mobiles lorsque les requêtes sont effectuées sur smartphones et tablettes.

Google souhaite optimiser les requêtes saisies sur son moteur de recherche à partir d’un smartphone ou d’une tablette. Pour ce faire, le géant de Mountain View ne favorisera bientôt que les sites Internet disposant d’une version mobile ou avec un agencement de type responsive. Pour une recherche donnée, l’internaute n’obtiendra donc pas les mêmes résultats sur smartphone et PC.

Lire la suite…

 

Source : Clubic.com