Le lecteur Flash a révolutionné le web. Faut-il désormais l’enterrer ?

Vos sites sont-ils prêts à la mort annoncée de Flash ?

Le héros de comic The Flash

Ce petit logiciel fait faire un immense pas au web en permettant la lecture de vidéos. Seulement, c’est désormais un nid à failles de sécurité.

“Il est temps pour Adobe d’annoncer la date de fin de vie pour Flash et de demander aux navigateurs de préparer l’arrêt le même jour.” Alex Stamos, directeur de la sécurité chez Facebook, n’y va pas avec le dos de la cuillère : le plugin Flash doit mourir. Et il n’est pas le seul à appeler à cette euthanasie.

Retour en arrière. En 1996, la société américaine Macromedia lance le logiciel Flash, permettant de créer des animations et de les publier sur internet. Rapidement, l’outil est adopté par les navigateurs pour permettre de visionner des vidéos sur le web. La Toile, immobile, faite de textes et d’images, prend vie. Le logiciel a été racheté par le géant Adobe. A partir des années 2000, le “plugin Flash” est devenu indispensable et omniprésent, pour profiter de YouTube et consorts. C’est là que les ennuis ont commencé.

Lire l’article complet…

 

Source : L'OBS Tech
1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] La mort annoncée de flash se précise, Google y veille au profit d’HTML5, et la place prépondérante que prend le navigateur Chrome pourrait accélérer encore un peu les choses… […]

Les commentaires sont fermés.